Antibiotiques : leur consommation repart à la hausse | Espace Infirmier
 
03/11/2022

Antibiotiques : leur consommation repart à la hausse

Même si l’utilisation d’antibiotiques en ville a connu une baisse continue depuis 10 ans, la France reste toujours une grande consommatrice et se classe en 4e position au niveau européen derrière la Grèce, la Roumanie et la Bulgarie. L’année 2021 a été marquée par une reprise des prescriptions d’antibiotiques, avec environ 700 ordonnances pour 1 000 habitants (hors hospitalisation). En comparaison la consommation en 2020 était de 1,82 prescription pour 1 000 habitants, un chiffre à relativiser en raison de l’épidémie de Covid-19 et des mesures qui en ont découlé (confinements, gestes barrières, baisse des consultations médicales…).

Dans son rapport publié le 2 novembre, Santé publique France note que, en 2021, « environ 80 % des prescriptions d’antibiotiques ont été établies en soins de ville, comme habituellement, avec un pic en fin d’année dû aux retours des infections hivernales ». Les prescriptions ont ainsi surtout augmenté chez les enfants âgés de 0 à 4 ans, revenant quasiment au niveau de  2019. La prise d’antibiotiques a en revanche continué à diminuer en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et chez les personnes de plus de 80 ans en ville.

Il est nécessaire de rappeler aux patients que les antibiotiques sont efficaces uniquement contre les infections bactériennes et n’ont aucun effet sur les infections virales. Pourtant, aujourd’hui encore, 77 % des Français pensent qu’ils agissent en cas de bronchite aiguë, 65 % en cas de bronchiolite, 55 % en cas d’angine virale et 53 % en cas de grippe. Sensibiliser à leur bon usage devrait donc être automatique, notamment à l’occasion de la Semaine mondiale qui se déroulera du 18 au 24 novembre.

Yolande Gauthier, avec lemoniteurdespharmacies.fr